in

UX/UI : 6 erreurs les plus courantes

Copyright : Prototypr

Petit éclaircissement. L’UX se concentre sur les performances du site et la perception des visiteurs, tandis que UI se concentre sur les aspects visuels, l’esthétique et l’interactivité du site. L’IU est en quelque sorte un sous-ensemble de l’UX.

En identifiant les erreurs les plus communes et en faisant bien attention de ne pas les répliquer, vous pouvez vous éviter des pertes de temps voire de clients.

A cet effet, voici 7 erreurs communes que les designers UX/UI font généralement :

1. Oublier le cahier des charges

Il ne faut jamais perdre de vue que le designer travaille pour un client qui a des objectifs et une cible particulière.

Veillez à bien ficeler le cahier des charges avec ce dernier en amont pour éviter les modifications en cours de route.

2. Viser la perfection dès le début

Ne cherchez pas à peaufiner votre design dans les moindres détails dès le début, commencez donc par faire des tests sur votre interface auprès de votre public cible via des prototypes.

3. Ne pas savamment jauger esthétisme et fonctionnalité

Bon nombre de projets sont passés à la trappe parce qu’ils étaient trop compliqués à utiliser ?

De même, on ne compte plus les projets ultra fonctionnels dont l’esthétisme était passable. il faut arriver à trouver le point de rencontre entre utilisation ergonomique et esthétisme agréable à l’œil.

4. Négliger le responsive design

Alors que depuis le 1er juillet 2019 tous les nouveaux sites sont indexés à l’aide de l’index mobile-first, il devient primordial de faire en sorte que la version mobile de votre site soit léchée comme un chat faisant sa toilette : avec soin et dans les détails.

Différenciez bien la version desktop et mobile de votre site, pour que chacune soit parfaitement adaptée à l’appareil utilisé.

5. Travailler pour les robots

Il est indéniable que le référencement naturel (ou SEO) est important pour votre site. Si personne ne peut le trouver, personne ne pourra le visiter.

Mais si vous ne faites pas assez attention à l’utilisateur, il ne restera pas bien longtemps. Trouvez le juste milieu entre contenu adapté aux google bots et captivant pour vos visiteurs.

6. Ne pas devenir envahissant

Que ce soit pour donner une note à votre application ou pour des données de géolocalisation par exemple, demander une autorisation dès le lancement de l’application ou hors contexte risque de rencontrer un nombre de refus important.

Laissez le temps à vos utilisateurs de se faire une idée sur l’application et ne leur demandez les autorisations qu’au moment où ils en auront besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings