Je commencerai cet article sur une citation d’Andy Warrhol “

N’importe quelle publicité est une bonne publicité.

Le 6 Octobre 2018, la multi-nationale UNILEVER a vu sa côte chutée comme du n’importe quoi (Capitaine Bobo)

La marque Dove spécialisée dans le cosmétique et petit chouchou de la firme anglo-néerlandaise a loupé son coup en publiant une publicité qui lui a valu un véritable bain de sang digital suite à des accusations de racisme.
«Dans une image publiée cette semaine, nous sommes passés à côté en pensant représenter les femmes de couleur, et nous regrettons profondément le tort que cela a causé» c’était les déclarations de la marque à travers ses pages sur les réseaux sociaux.

​Bien que Dove soit un habitué des bad buzz, rappelez-vous en 2013, après la réussite de son film « Dove Real Sketch beauty » qui lui a valu 114 millions de vues. La marque s’est retrouvée à affronter la rage des internautes, après avoir fait passer des annonces sur des pages Facebook, qui font la promotion de la légitimité des violences faites aux femmes. Mais cette dernière en date lui coûtera bien plus chère.
Stratégie ou véritable buzz, nul ne saurait le dire. Hélas, l’ampleur est de taille. Un sujet tel que le racisme, ne passe pas aussi facilement sous silence par des excuses. Pour les internautes, la marque a atteint le seuil où certaines erreurs, ne sont plus à commettre et sont encore moins excusables par de simples tweets.

Le début du commencement

Tout est parti d’une publicité sur Facebook, où des femmes de différentes races enlèvent leur vêtement de couleur similaire à leur peau. Le problème ici, c’est que la pub commence avec une femme noire. Lorsqu’on balaie le concept, cela prête à confusion. On a l’impression que le message passé est : “Je suis noire, et avec Dove, je me transforme vite en femme blanche”. FAUX ! Le concept ici n’est pas axé sur la dépigmentation. Et c’est de la même façon dont la blanche particulièrement rouquine laisse entrevoir une brune qui fait tourner le mécanisme. Minorité oblige, personne n’a justement souligné que Dove n’a rien mentionné contre le racisme anti-roux.

Une lecture rapide – et peut-être de mauvaise foi – pouvant laisser à penser qu’elle se transforme en femme blanche. Absurde : elle ne se transforme pas, pas plus que la suivante – rousse – ne se transforme ensuite en brune. Sinon, Dove ajouterait au racisme anti-noir une discrimination anti-roux, que personne n’a pensé à souligner !

Le coup d’envoi a été lancé avec une internaute américaine assez présente sur les réseaux sociaux. Naythemua, a monté les séquences de la pub où l’on voit apparaître uniquement le passage de la femme noire à la femme blanche avec le produit cosmétique Dove en bas à droite en criant Oh Racisme!. Elle tente d’écrire à la marque et celle ci essaie d’abord de lui expliquer le concept en définissant les qualités du produit mis en exergue.

Depuis, la toile s’enflamme et Dove malgré elle, passe aux excuses : «  Une image que nous avons récemment postée sur Facebook a manqué son objectif qui était de présenter des femmes de couleurs, nous regrettons vivement le préjudice causé par cette publicité ». Ceci suscite encore plus l’attention des internautes, et les influenceurs les plus cotés se mêlent au jeu. La marque déboussolée, décide de retirer carrément la vidéo en ligne: Grave erreur !!!

 


Lire aussi : 12 Personnages Disney Revisités En 2017 Par Un Illustrateur


 

Le photo-montage de l’internaute restant la seule preuve du crime en ligne, l’image fait donc le tour du monde et finit par atterrir sur les réseaux sociaux francophones à l’aube du lundi 9 octobre 2018.

 

Un début de semaine douloureux

Ce n’est un secret pour personne, la majorité des gens préfèrent se reposer le week-end, et reprendre leur activité aux jours ouvrés, le lundi 9 octobre a donc permis à un plus grand nombre d’internautes à travers le monde de se mettre au courant du Bad Buzz qui fait l’actu.

L’affaire tourne vite au scénario de David contre Goliath. Durant tout ce temps l’influenceuse américaine qui a mis le feu aux poudres a eu le temps de se créer un compte Twitter pour relayer le badbuzz mais surtout son “image”.

 

Celle qui paiera le prix: #BoycotteDove

La vidéo officielle, publiée sur la page de Dove aux USA a été supprimée le jour même de sa publication. Mais trop tard, les médias ont déjà pu faire des récupérations pour la retranscrire à leur façon. Le première séquence qui montre les deux femmes de races noire et blanche font la une des blogs et réseaux sociaux. Beaucoup d’influenceurs ont relayé sur leur page avec le hashtag #BoycottDove. C’est ainsi que ce bad buzz a évoqué le passé et ravivé de vieilles blessures. En effet la marque n’en ait pas à sa première bourde. En 2011, elle avait fait face à un bad buzz du même genre pour une autre publicité qui affichait trois femmes, une noire, une métisse, une blanche. Elles sont chacune placées devant deux tableaux représentant de gauche à droite une peau sèche à une peau plus hydratée (évidemment après l’effet Dove). Le hic ici était que la femme noire se positionnait devant le panneau “Avant”, alors que la blanche se situait plus devant le panneau “Après”. Entre les deux, on voyait la femme métisse. Mauvaise Pub ou racisme clair et net ? En tout cas faut dire que la scène porte à confusion et sali l’image de la marque auprès de la communauté noire.

 

Dove Ads Bad Buzz Racist

 


Lire aussi : Ce photographe réalise de magnifiques portraits avec une boite de McDonalds


 

Malgré cette armada d’influenceurs venu en renfort pour nettoyer le parquet et raviver l’éclat de la marque, la colère de certains internautes notamment afro-américains et francophones d’origine africaine, n’est pas encore tombée et les chiffres ne rassurent toujours pas. Que fera donc la marque dans les jours à venir ?


Like it? Share with your friends!