Certaines règles sont faciles à adapter et peuvent changer toute votre conception graphique. Il vous suffit juste de les connaitre afin de les appliquer. Nous avons résumé pour vous 7 astuces pour maîtriser la typographie et avoir des rendus avec plus d’impacts.

1) Calculer la hauteur de ligne pour une meilleure lisibilité

On l’appel généralement Line Height en anglais. Que ce soit en webdesign ou lors d’une mise-en-page la hauteur de ligne est très importante pour faciliter la lisibilité. Le principe est d’insérer un espace qui prendra au moins la moitié de la hauteur du type de police qui sert d’écriture dans le contexte précis. L’idéal reste de mettre un espace correspondant à la hauteur de la police en entier. C’est toujours bien d’avoir un texte aéré dans les conceptions graphiques.

 

2) Gérer l’épaisseur en fonction de l’importance des mots

Les mots n’ont pas forcément la même importance. L’une des techniques simples et efficaces, c’est de régler l’épaisseur au niveau du gras. En faisant varier l’épaisseur du gras en fonction des mots vous permettez à votre lecteur de sentir le poids des mots et de marquer une précision sur les détails. Le rendu donne un contraste qui fait plaisir à voir.

 

3) La taille d’un mot vis-à-vis de l’autre

On a souvent des soucis à harmoniser deux textes juxtaposés surtout lorsque le premier mot est plus grand que le second mot (ou vice versa). L’idéal serait de faire grossire (ou réduire) l’un de sorte que sa longueur soit égale aux autres éléments du groupe.

 

4) Maîtriser la combinaison parfaite pour le type de police d’écriture

Plutôt que de gérer la police d’écriture, un conseil, concentrez-vous plutôt sur le type de police d’écriture. On distingue généralement 5 grandes familles de polices d’écriture : le Sérif, le Sans-sérif, le Modern, le Display, et le Script.


Les deux premiers sont généralement utilisés pour passer des sentiments ayant traits à l’émotion, le feelings, et aux associations. Certains caractères sont formés comme une écriture manuscrite, d’autres sont plus imposants. A vous de trouver la combinaison parfaite pour associer un ou plusieurs polices ensemble afin d’avoir un rendu adéquat et agréable à la vue.

 

5) La distance entre les lettres permet au mot d’être plus imposant dans son espace

La distance que vous mettrez entre vos lettres rajoutera le charisme que vous vous voulez donnez à votre créa. Les lettres, vous pouvez les serrer, tout comme vous pouvez aussi décider de les espacer. Mais généralement les lettres très espacées ont tendance à être beaucoup plus jolies lorsqu’elles sont mises en majuscules et les lettres minuscules ont tendances a frappé encore plus à l’œil lorsqu’elles sont resserrées.

 

6) La couleur

Vous pouvez faire varier les couleurs en les alternant ou par le réglage de leur opacité. C’est aussi une bonne idée d’insérer un dégradé de couleurs surtout quand l’une des couleurs composantes du dégradé est une nuance de l’image de l’arrière-plan (background). Vous allez créer donc un camaïeu ou une harmonie entre vos polices et les images de votre œuvres graphiques.

 

7) Le mixage

Une fois que vous avez une meilleure maîtrise de chaque règle, vous pouvez essayer de faire des mixages entre chaque technique afin d’avoir un rendu différent à chaque rendu. Bien sûr ces règles ne sont pas toujours applicables à toutes les circonstances, le graphisme est un métier plein de nouveauté, et la seule vraie règle, c’est qu’il n’y a pas de règle. La création est infinie. Vous pouvez donner un mélange entre un texte gras et un texte fin, deux couleurs alternées, des écritures strictemen différentes, et plus… Cette ambiance pourra néanmoins donner un résultat assez sympa.

 

Conclusion :

Ce tuto photoshop  vous permettra d’apprendre le fonctionnement de l’outil texte ainsi que des panneaux relatifs à cet outil : Caractère et Paragraphe. Nous avons concocté cet article grâce à cette vidéo de notre gombiste Axel Paris, qui nous offrait la formation sur l’organisation efficace.


Like it? Share with your friends!